loading
L'Esperluette de Fonchy
Le projet écologique de l’Esperluette de Fonchy
Nous avons rêvé et créé ce lieu respectueux de l’environnement dans sa construction et dans sa gestion quotidienne pour le bien-être et la bonne santé de tous. De nous tous, les Terriens, habitants de la Terre : humains, animaux, plantes, minéraux.
Il fallait limiter notre impact sur l’environnement. Ceci s’est concrétisé par :
le choix des matériaux pour la construction de notre maison et pour la rénovation du gîte.
  • • notre maison est construite en bottes de paille, avec des enduits en torchis
  • • le lieu d’accueil a été rénové presque uniquement avec des produits biodégradables, paille, chanvre, terre, chaux, sable.
  • • L’isolation en laine de chanvre et les fenêtres en bois et en double vitrage assurent un bon confort thermique.
le choix d’être autonomes en eau
Pour limiter notre impact sur les réseaux de distribution (le site est assez isolé, les canalisations sont vieilles)
Pour avoir une eau de bonne qualité.
  • • 45.000 litres d’eau de pluie dans 6 citernes souterraines.
  • • qui alimentent les cuisines, les salles de bain en eau très douce et agréable.
  • • Des filtres Doulton (en céramique et à osmose inversée) assurent l’alimentation en eau potable.
le choix d’être (presque !) autonome en chauffage et en eau chaude
  • • 7 panneaux solaires produisent l’eau chaude dès la mi-saison.
  • • Si le temps est couvert ou en hiver, l’eau chaude est produite par l’insert bouilleur,
  • • Cet insert-bouilleur alimente en eau chaude le plancher chauffant du gîte et de notre maison. Malgré tout nous avons besoin d’électricité pour que les circulateurs fonctionnent !
Le choix d’être responsable de nos déchets
  • Les eaux usées des 2 maisons sont assainies dans des filtres plantaires (iris, roseaux…). Il ne s’agit que d’eaux dites ‘grises’ (eau de vaisselle, bain …)
  • • Nos toilettes sont des toilettes sèches. A base de sciure, elles sont vidées sur le compost. Au bout de deux ans, ce mélange rejoint la terre, auprès des arbres, des haies de notre terrain.
  • • Nous pratiquons le tri sélectif, les déchets alimentaires sont mis dans une poubelle particulière et vont sur un compost dédié au potager.
  • • Nous utilisons des produits 100 % biodégradables (assimilables par nos filtres de phyto-épuration)
Le choix de produire une partie de notre électricité
  • • Nous avons une éolienne à axe verticale installée sur le toit du gîte.


Il fallait changer quelques habitudes
pour limiter notre consommation d’électricité
  • Le linge de lit et de toilette de nos hôtes est en coton, en lin bio. De belle qualité, ce linge n’a pas besoin d’être repassé à chaque fois ce qui limite notre impact.
  • • De même, nous souhaitions que nos hôtes se déchaussent dans la maison. Les chaussures ne sont pas permises dans les chambres afin de réduire l’utilisation de l’aspirateur. Nous mettons des paires de chaussons à disposition.
  • • Nos ampoules sont toutes des ampoules basse consommation. La plupart des appareils électriques ClasseA+
  • • Le gîte a de nombreux luminaires pour votre bien-être et créer des ambiances différentes. Il n’est cependant pas opportun de laisser les lumières allumées inutilement. S’il vous plaît penser à éteindre celles qui ne sont pas utiles.
pour limiter notre consommation d’eau
  • • Saviez-vous que les toilettes sèches diminuent de 50 % la consommation et la facture d’eau ? Les toilettes sèches ne causent aucun désagrément (odeur, aspect …) si elles sont utilisées correctement. Les seaux sont vidés et changés, quotidiennement. Les hôtes sortent les seaux et les amènent au compost.
  • • Certes les nouveaux lave-vaisselles consomment peu d’eau. Mais saviez que pour fabriquer un lave- vaisselle par exemple, il faut 600 litres d’eau pour 1 kilos d’acier et 3,5 litre d’eau pour 1 kilos de plastique ! Sans compter toute l’eau qu’il a fallu pour amener ce lave-vaisselle chez soi. La vaisselle à la main peut utiliser une petite quantité d’eau et très peu de détergent et être efficace. (Voudriez-vous une petite démonstration ? )
  • • Etant autonomes en eau et coupé de l’adduction, nous devons être économes en eau. Nous sensibilisons nos hôtes sur la nécessité de faire attention à la consommation d’eau (douches, vaisselles) , tout particulièrement pendant les étés secs.
  • • Nous n’arrosons les potagers que très exceptionnellement, préférant le paillage (mettre de grosses couches de paille), et la technique de la permaculture (en butte) pour garder la fraîcheur sur nos planches. Nous invitons nos hôtes à partager les joies du potager avec nous et à manger de bons légumes.
  • • le bassin naturel, lieu de détente et de jeux, s’évapore énormément l’été. Nous avons des citernes (24.000 litres) qui lui sont dédiées pour le remplir. La cascade ne peut être activée que le soir ou la nuit, lorsque la fraîcheur revenue, l’évaporation n’est plus excessive.
Pour limiter notre empreinte écologique
  • • Les repas que nous proposons (petits déjeuners et dîners), sont élaborés essentiellement avec des produits locaux et bios (et parfois de notre potager) Le café, chocolat ou thé sont issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable
  • La tonte de l’herbe du jardin se fait en grande partie avec nos chevaux de trait. Cela favorise un contact étroit avec la terre et les animaux, fait moins de bruit et consomme moins d’essence.
Pour limiter la pollution électromagnétique il n’y a ni télévision, ni micro-onde ni wifi.
Pour limiter le pollution sonore
  • • Il y a un hectare de jardin commun pour le gîte et notre maison. Le lieu est spacieux, beau, donnant sur une forêt et un vallon, paysage qui favorise le repos et le silence. Cela permet une vie commune aisée dès lors que quelques simples règles sont respectées.


Nos actions
Dans un esprit solidaire et de partage, nous travaillons depuis plusieurs années avec le CPIE (1) de Varaignes De nombreuses classes de primaire et de collèges sont venues visiter notre lieu afin de voir une application concrète et personnelle d’un lieu de vie conçu dans le respect de notre planète et de la vie.

Nous nous inscrivons dans la démarche du WWOOF (2) qui permet à des jeunes (ou aux moins jeunes) de bénéficier « du gîte et du couvert » contre quelques heures par jour de partage des activités extérieures (entretien des haies, potager, soins aux chevaux etc… )


(1) CPIE : Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement

(2) WWOOF : World Wide Opportunities on Organic Farms

Nos actions futures
Dans l’avenir, nous souhaitons améliorer le poste électricité.
  • - améliorer le rendement électrique de l’éolienne, en changeant d’onduleur
  • - rejoindre un fournisseur d’électricité verte tel que Enercoop., non seulement verte mais aussi solidaire.

Plus tard, nous aimerions acheter des vélos électriques,
  • - pour nous rendre au marché de Piégut-Pluviers (10 Km), au village de Bussière-Badil (3 Km)
  • - pour que nos hôtes puissent découvrir les environs.
Photos
  • Baptême d'autogyre

  • Bienvenus !

  • Une entrée so British !

  • Spacieuse pièce de vie

  • Salon autour de la cheminée

  • Cuisine pratique

  • Et moderne

  • Petits déjeuners

  • Couleurs du Sud dans le couloir

  • Couleurs du Sud dans le couloir

  • Kalimera ! au bord de la Méditerranée

  • Ruelle

  • L'alcove toute cocoon de Kalimera !

  • Mozaique

  • Vitrail de bouteille dans le Jacuzzi

  • Yokôso ! un décor épuré

  • Yokôso ! côté chambre des enfants

  • Le salon de Yokôso !

  • Avec Sawabona ! c'est l'Afrique qui appelle

  • Sawabona salon et canapé-lit

  • Oasis

  • Calme

  • Tant d'espace pour jouer

  • Bassin naturel

  • Printemps

  • Jeux d'eau

  • Moments heureux

  • Tondeuse équine

  • Un poulain curieux

  • Petite ballade dans le jardin

  • La roulotte bleue

  • Les deux maisons

  • Le gîte vu de la cour

  • Butinage

  • Que la vallée est belle

  • Les hôtes

Que faire aux alentours ?
Autour de la maison
Ici, c’est le grand calme, idéal pour se ressourcer, se reposer.
C’est aussi le départ de nombreux sentiers balisés de randonnées pédestres, équestres ou VTT . Les bois commencent au bout du jardin.
Nous serons heureux de vous les faire découvrir à cheval ou en calèche, grâce à nos fidèles chevaux de trait (Oulala, Safouett’, et Dismoitout)


Sur un rayon de moins 15 kilomètres Voici quelques exemples d’activités et lieux de visite possibles


De nombreuses églises, abbayes du Xème XIIème siècle, châteaux dans les villages aux alentours.
Visitez le site
de l’office du tourisme du Périgord Vert, pour connaître les différentes manifestations.

À moins de ¾ d’heure du gîte
- Aux lacs de Haute Charente à Massignac (23 kms), vous pourrez faire de
l’accrobranche, du saut à l’élastique
la voile, du catamaran … à moins que vous apprivoisiez les oiseaux avec un ornithologue

- Faites-vous peur et émerveillez-vous dans les grottes de Villard. (38 kms)

- À Brantôme, (58 kms) promenez-vous le long de sa rivière et de ses rues moyenâgeuses, visitez son abbaye , ses ateliers d’art.

- Aubeterre/Dronne, (66 kms) ’plus beau village de France ‘, vous dévoilera ses charmes et son église troglodyte.

- À La Rochefoucauld, (24 kms), admirez le cloître, le château Renaissance et son escalier dessiné par L. de Vinci.

- À Oradour /Glane, (62 kms) vous partirez pour une page triste et fondamentale de notre histoire.


Après vos journées bien remplies, nous serons heureux de vous conseiller de bons restaurants dans les environs, car l’un des principaux atouts de la région est sa gastronomie réputée.
© 2016. All right reserved. Webcore : création de sites web